L_Avenir_des_ruines-Bernard_Viret-Colonie_de_vacances-31

Colonie de vacances

J’ai longtemps cherché ces maisons pyramidales cachées au fin fond du Val d’Oise… Les photos de ce lieu hors du temps sont rares, les indices pour le trouver encore plus.

Pendant des décennies, ces tipis géants ont accueilli des colonies de vacances avec de petits citadins heureux de découvrir les joies de la nature.
En effet le parc d’une vingtaine d’hectares était la propriété d’une commune de l’ouest parisien qui y avait installé un camp de vacances depuis 1970.
Il était alors très courant que des communes parisiennes construisent des colonies à la « campagne » pour oxygéner leurs jeunes habitants.
Mais la démocratisation des vacances et les budgets de plus en plus réduits ont conduit de nombreuses municipalités à revendre leurs biens.
Cette colonie n’a pas échappé à cette tendance. La date de la vente est floue mais il semble qu’elle ait été conclue autour de 2004. Seul l’ancien château a été reconverti en logements. Tout le reste – maisons, abris, terrains de sports – est à l’abandon et passe de promoteurs en promoteurs en attendant un avenir meilleur.

Il est peu probable que les bâtiments puissent un jour être réhabilités. La plupart des constructions en bois ont beaucoup soufferts des infiltrations d’eau et du manque d’entretien. Les bâtiments en maçonnerie ont mieux supporté le passage du temps mais restent très endommagés avec des départs d’incendie et du vandalisme.


I have long searched for these pyramidal houses hidden at the end of the Val d’Oise… The pictures of this place out of time are rare, the clues to find it even more.

For decades, these giant tipis have hosted summer camps with young urban boys and girls happy to discover the joys of nature.
The park of about twenty hectares was owned by a municipality in the west of Paris that had set up a summer camp there since 1970. It was then very common for Parisian cities to build colonies in the « countryside » to oxygenate their youngest inhabitants.
But the democratization of holidays and the increasingly reduced budgets have led many municipalities to sell their property.
This colony did not avoid this trend. The date of the sale is unclear but it seems that it was concluded around 2004. Only the old castle has been converted into apartments. Everything else – homes, shelters, sports fields – is abandoned and switch from developers to developers, waiting for a better future.

It is unlikely that buildings will ever be rehabilitated. Most wood constructions have suffered a great deal from water infiltrations and lack of maintenance. Masonry buildings have better withstanded the passage of time but remain badly damaged with fire and vandalism.

ATTENTION
N’oubliez pas que l’urbex est une pratique dangereuse et interdite. Ne cédez pas à la vulgarisation récente de la pratique initié par quelques youtubeurs. Elle n’est malheureusement pas dédiée au grand public. N’essayez pas d’entrer dans les lieux abandonnés sans sécurité et autorisation de leur propriétaire.
Et si vous le faites respectez 3 règles de base : ne briser que silence, ne voler que des photos, ne laisser que des empreintes.
Merci

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *