L_Avenir_des_ruines-Bernard_Viret-Barrage_de_Malpasset-8

Le barrage de Malpasset

Mon père m’a toujours parlé du barrage de Malpasset. Il avait fait son service militaire à la base de Fréjus et bon nombre de leurs marches forcées l’amenaient, lui et les autres engagés, au pied du barrage fraichement inauguré. Lorsque nous allions en vacances dans la région, l’autoroute nous faisait passer au dessus de ses ruines mais nous n’y étions jamais allé. C’était pour moi un mystère d’enfant. L’un de ceux qui a construit ma passion pour les ruines.

Cet ouvrage est connu pour une raison dramatique. Le 2 décembre 1959, après seulement cinq années de service, le barrage a cédé. Les pluies torrentielles des jours précédents ont entrainé la montée du lac de retenue au delà des niveaux de sécurité. Quelques mauvaises décisions plus tard, en pleine nuit, la pression de l’eau a fait basculé le massif de béton de 222m de long et 50m de haut, libérant 50 millions de mètres cubes d’eau sous la forme d’une vague de 40m de haut déferlant à 70 kilomètres par heure.
Cet événement reste une des catastrophes civiles les plus meurtrières en France avec 423 morts. Plus d’une centaine d’immeubles, mille hectares de terres cultivées et de nombreuses infrastructures ont été également été détruites.

Le barrages est accessible par un sentier de marche. Un kilomètre avant d’arriver, le chemin est parsemé de blocs de béton de plusieurs dizaine de tonnes. Ils laissent imaginer la puissance de la vague.
En se rapprochant des fondations qui sont restées ancrées dans la roche, une sensation étrange émane de ces ruines. Je me sens tout petit. L’impression est exacerbée lorsqu’on grimpe sur la fondation. Le lieu appelle au recueillement, au calme.

ATTENTION
N’oubliez pas que l’urbex est une pratique dangereuse et interdite. Ne cédez pas à la vulgarisation récente de la pratique initié par quelques youtubeurs. Elle n’est malheureusement pas dédiée au grand public. N’essayez pas d’entrer dans les lieux abandonnés sans sécurité et autorisation de leur propriétaire.
Et si vous le faites respectez 3 règles de base : ne briser que silence, ne voler que des photos, ne laisser que des empreintes.
Merci